(12) Le malheur de l'une, le Bonheur de l'autre….



J'aurais pu intituler ce billet "La loose II, le retour de la vengeance de la mauvaise taille".

Depuis longtemps, j'ai dans l'idée de me faire une chemise blanche. J'ais d'ailleurs en stock, non pas un, ni deux, ni trois, mais bien quatre coupons de coton blanc destiné à cet usage. J'ai également parcouru Pinterest  en long, large et travers, pour épinglé frénétiquement tous les modèles de chemises existants. Et j'ai aussi fait un récapitulatif de touts les patrons de chemises disponibles dans mes bouquins de coutures à grands renfort de post-it et de fluo vert qui bave. 

Mais je n'étais pas encore passé à l'acte. Je murissais le projet tranquillement, attendant mon heure.

Et cette heure est venu avec le nouveau thème du défi des joueuses: "En avril, ne te découvres pas d'un fil". L'occasion de coudre un petit truc de mi-saison avant d'attaquer la garde robe d'été.
Et quoi de plus pratique qu'une chemise blanche pour faire face au dilemme vestimentaire du printemps: le matin, tu te caille; à midi, tu meurs de chaleur; et le soir, tu te caille à nouveau. Alors, en cette période trouble, ou se croisent dans la rue des esquimaux emmitouflés  morts de chaleur et des pré-Aoutiens à demi-nu et entièrement congelés (j'adoooooore ce choc des saisons, je peux passer des heures à regarder les bottes/collants se mêler aux jambes nues/sandales, et voir surgir parfois des hybrides jambes nues/bottes ou collants noirs/sandales. Tous cela est si cocasse et si rafraichissant, huhuhu.), bref, donc en cette période trouble, j'adopte quasi tous les jours le combiné ballerines/jean/chemise. Et je n'ai pas assez de chemise. Donc l'heure de la chemise blanche est venue!

 

Dans mon listing de patron,  j'avais soulignée trois fois au fluo ce modèle du Burda d'Octobre 2012. Joliment cintrée. De chouettes empiècements sur le devant.  Je décide d'ajouter un peu de dentelle couleur tilleul pour les souligner,  j'attrape un de mes coupons et emballer  c'est peser!


J'avoue avoir eu quelques grands moments de solitudes face aux explications "tellement limpides" de Burda (le montage des empiècements… euh, absolument rien compris!). En désespoir de cause, j'ai fait à ma sauce, et une fois terminé j'étais ravie, ravie, ravie.

Mais, il faut croire que les allemandes sont "légèrement" plus baraquées que les catalanes. Et que la taille 38 de Burda c'est juste un bon 40.

Non, parce que ma chemise d'amour, elle m'est grande. Vraiment grande!


C'est sensé être une chemise cintrée, hein je précise, il y a des pinces prévues à cet effet.  


 (Tiens, j'aurai pu repasser mon jean… Et mettre aux pieds  autre chose que des tongs pourries… oui j'aurais pu, mais apparemment non. J'ai fait mon lit, c'est déjà beaucoup...)

Bon, en la rentrant dans le pantalon et en me tortillant devant l'objectif, ca pourrait presque le faire. Sauf au niveau de la poitrine. Je me fais l'effet d'une limande. Et le manque de remplissage  provoque des dommages collatéraux: mes empiècements baillent!  Moche, moche, moche.

Me voilà donc bien dépitée. Je n'étais plus que larmes et déchirement. 

Et là, surgit de l'ombre celle qui se repaît souvent de mon malheur, celle qui attend mes ratages de taille avec joie, celle qui n'a aucun scrupule face à mon désarroi, et qui s'empare sans ménagement  de ma chemise trop grande. J'ai nommé ma sœur, la fourbe!
Il faut dire que cette hyène-que-j'adore est "mammairement" bien plus pourvue que moi, et que sa récente grossesse l'a légèrement arrondie (Et oui, on ne peut pas tout avoir, des seins, ma chemise et une taille de guêpe, hein, il faut un brin de justice en ce monde). 
Donc mon malheur a fait son bonheur. MA chemise LUI va comme un charme.  Je la hais, et je vais me refaire la même en 36, non mais!

pour voir les autres Joueuses (et espérons, plus chanceuses) , c'est .
 




Patron Burda OCtobre 2012, Chemisier n°122.
Tissu blanc en coton de je ne sais plus où^^
Galon-dentelle couleur tilleul Mondial tissus.







*******

Rien à voir avec le schmilblick, si ce n'est que le cabas en couleur kaki serait allé merveilleusement avec mon ex-chemise, les filles de "*TADAAM" propose un super concours pour gagné au choix un étui à lunettes (de rêve!) ou un  cabas (d'amour!) et en plus dans la couleur de notre choix. Que demandé de plus? Rien, alors hop allez jouer!
Regardez-moi ces merveilles:



 

Commentaires

  1. Non, mais quelle garce ta soeur !! Je comprends ta frustration !! :) Surtout qu'elle était charmante cette chemise blanche (tiens d'ailleurs, ça me fait penser que j'ai un grand coupon de batiste blanche qui attend son heure dans un coin...)

    Mais cette histoire de Burda qui taille grand m'inquiète parce que actuellement je porte un pantalon Burda taille 38 cousu l'an dernier et il me serre les fesses, donc ok j'ai grossi (obligatoire après cet hiver interminable où il a fallu faire des provisions pour survivre !) mais je ne pensais pas ne plus rentrer dans un 40, arffff !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, rassure toi, j'ai tenté un autre patron burda en taille 38, et il m'allait bien, comme un vrai 38. ça doit venir de mon modèle plus que de tes fesses XD
      A moi aussi ce long hiver m'a était fatal, mes jeans me serrent, heureusement la chaleur va apporter avec elle les robes fluides pour cacher ça... et a moi les glaces du coup! j'aurais peut être du garder ma chemise en fait ;)

      Supprimer
  2. Jolie chemise quand même. En 36 elle t'ira sûrement parfaitement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Je ne m'avoue pas vaincu, je vais le faire ce 36!

      Supprimer
  3. Dommage qu'elle soit trop grande je suis sure que la prochaine sera parfaite : persévère !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma sœur ne dit pas dommage elle! mais oui je ne lâches pas l'affaire.

      Supprimer
  4. ah! ah! ah! J'adore tellement ton humour! Et je demande une photo de la dite chemise portée par ta soeur, elle te doit bien ça non?! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit clown en moi est ravi pas ton commentaire :)
      Ma soeur-la-fourbe s'est emparé de son butin si vite que je n'ai pas eu le temps de dégainer l’appareil photo. La peur que je change d'avis!

      Supprimer
  5. Elle est pourtant superbe et sur les photos ne fait pas si grande que ça !!!!! Ce qui est pénible avec Burda c'est qu'on ne sait jamais comment ça va tailler..................... Je viens d'avoir la même mésaventure avec un pantalon :o(.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben les photos sont flatteuse, et je me suis fait un torticolis et un tour de rein pour que les empiècement soient à peu prés en place le temps de la pose (heureusement que j'étais seule, c'était assez étrange comme pose XD). Mais en bougeant, ce n'était vraiment pas joli.
      C'est rageant ces soucis de taille, tout ce temps pour rien. Et encore là, y'a eu preneuse, mais parfois ben c'est juste fichu.

      Supprimer
  6. Tomber pile sur sa taille reste décidément une vraie angoisse quand on tente un nouveau modèle. Ton commentaire chez moi m'a permis de découvrir ton blog. Trsè sympa ! A bientôt donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben selon les "vraies couturières", y'aurai soit disant un truc, apparement nommé "la toile" qui permettrait éventuellement d'éviter ça. Mais je ne suis pas une vrai couturière, alors ça restera une légende urbaine cette histoire de toile, hein, je vais juste continuer à râler, ce sera plus simple ;)

      Supprimer
  7. Franchement moi je la trouve superbe !
    Et au contraire j'aime beaucoup son ampleur te va très bien.
    Vraiment j'adore !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'es gentille merci! Si ça n'avait été le soucis des empiècement qui rebiquent, je l'aurai gardée.^^

      Supprimer
  8. Merci beaucoup pour le "relai d'info" du concours *Tadaam! sur ton blog. Dernier jour pour tenter sa chance!!!!
    a bientôt,
    Flo de *Tadaam!

    RépondreSupprimer
  9. alors je confirme... le patron Burda n'aime que les grosses poitrines... et le patron japonais, faut s'méfier parce que des fois même avec un bonnet B mini-mini, ça rentre pas forcément... du coup, Catalane ou Parisienne, je crois qu'il faut qu'on s'adapte...
    en tout cas, on compte donc te voir rapidement avec THE chemise blanche "just for you"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, au bout d'un moment on sait plus vraiment ou on en est avec toutes ses morphologies différentes. un vrai casse tête!
      LA version taille 36 quasi identique devrait pas tarder à voir le jour... si j'arrive à mettre un coup d'accélérateur sur les défis en cours, je suis méga à la bourre! (le soleil, tue la couture, se prélasser sur la terrasse, ça n'aide pas XD)

      Supprimer

Enregistrer un commentaire